Un peu de culture mode s’il vous plait

D’ici pile un mois sera donné le coup d’envoi de la célèbre et illustre Fashion Week. Les plus férues de mode le savent, la Fashion Week c’est l’event à ne pas manquer pour décrypter les tendances à venir mais aussi celles qui n’ont plus lieu d’être, notamment sur le secteur du prêt-à-porter; mais aussi pour admirer les prouesses de nos Maisons de Haute Couture préférées. Bref, à vos agendas, la saison automne-hiver 2015-2016 s’annonce brûlante !

Cette année la Fashion Week démarre en beauté au sein de la grosse pomme le 12 février. Londres prend le relais le 20 février puis c’est au tour de Milan de nous faire rêver à partir du 25 février. Enfin, le 4 mars, la FW s’achève en beauté dans notre belle capitale française.

Cette nouvelle édition sera l’occasion d’admirer les collections de figures emblématiques de la Haute Couture : Chanel, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Diane Von Furstenber mais aussi Alexander Wang, Givenchy et tant d’autres. Le prêt-à-porter sera également de la partie, mais l’on regrettera notre Frenchy préféré Monsieur Jean-Paul Gaultier puisque celui-ci à décidé d’abandonner le PAP pour se concentrer sur la Haute Couture. Nous retrouverons néanmoins nos favoris : Valentino, Dolce&Gabbana, ou encore Chloé, BCBG Max Azria… De quoi nous donner de l’inspiration pour les saisons à venir et éviter tout « fashion faux-pas ».

défilé Alexander Mcqueen automne-hiver 2014-2015

défilé prêt-à-porter Alexander McQueen automne-hiver 2014-2015

Si cette Fashion Week qui fait toujours rêver est l’occasion de voir se réunir tout le gratin de la mode venu des quatre coins du monde, un petit debrief historique s’impose à l’approche de cette nouvelle saison. Car si l’on en parle beaucoup par l’intermédiaire des médias télés, des blogs, des comptes Instagram (et depuis peu Snapchat), nous n’avons pas toujours eu l’occasion de connaître l’origine de cet évènement, pourtant pilier au sein du secteur de la mode. Alors chez Dress Code on vous insuffle un peu de fashion culture pour briller en société.

Le concept de « Fashion Week » naquit à New-York lors de la seconde guerre mondiale : l’idée de faire défiler des mannequins afin de présenter les nouvelles créations des couturiers de l’époque. Puis c’est en 1858 à Paris, sous l’impulsion de Charles Frederick Worth, que ces défilés commencent à voir le jour. Si les premiers d’entre eux se déroulent dans de petits salons assez sobres avec un nombre de spectateur très limité, les défilés deviennent peu à peu de véritables spectacles : le décor est soigné, on y introduit de la musique. Les spectateurs se composent principalement d’une riche clientèle désireuse d’être toujours à la pointe de la mode.

Charles Frederick Xorth

portrait de Charles Frederick Worth

Un siècle plus tard, les défilés s’intensifient et se regroupent lors de « semaine de la Mode ». Le concept américain de « Fashion Week » séduit la vieille Europe et est alors introduit à Florence par Giovanni Battista Giorgini qui organise une série de présentation au Palais Pitti en 1952. Les défilés florentins connaissent un tel succès que la ville ne peut plus accueillir la masse d’individus venue y assister. L’évènement est ainsi déplacé à Milan. C’est ici qu’en 1975 est introduit le premier calendrier officiel de la semaine de la mode.

Giovanni Battista Giorgini  lors d'un des premiers défilés à Florence en 1955

Giovanni Battista Giorgini lors d'un défilé à Florence, en 1955

En 1961 débute la première « Fashion Week » à Londres ; elle est placée sous le signe de l’avant-gardisme. En 1984 la « Fashion Week » londonienne se déroule en effet dans un parking à l’ouest de la capitale. Pour l’anecdote le jeune créateur John Galliano démarre sa carrière lors de cette « Fashion Week ». En 1993 la « Fashion Week » de New-York se déroule dans un seul et même lieu : le Bryan Parc. Un an plus tard, la semaine de la mode parisienne se concentre au Carrousel du Louvre.

Petit à petit on voit que se dessiner pour chaque capitale un cœur névralgique où se déroule la majorité des défilés. Cependant les créateurs tendent de plus en plus à se démarquer en présentant leurs collections dans des salles qu’ils peuvent personnaliser. En effet les défilés permettent de retranscrire leurs univers et le lieu revêt alors une importance primordiale en terme d’image mais aussi de retombées médiatiques. Certains couturiers sont adeptes des défilés « grand spectacle ». Jean-Paul Gaultier a par exemple fait défiler certaines célébrités telles que la sulfureuse Dita Von Tees ou encore la chanteuse du groupe Gossip, Beth Dito.

Beth Ditto aux côtés du créateur pour le défilé prêt-à-porter printemps-été 2013

Beth Ditto lors du défilé prêt-à-porter Jean Paul Gaultier printemps-été 2013

La Fashion Week a su conserver son essence historique et symbolique et se réinventer au fil des siècles ; les plus grands y ont fait leurs premiers pas tandis que les créateurs prometteurs s’y dévoilent, faisant de cet évènement le plus important de l’Histoire de la Mode.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s